Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures - ICMN

Site web du laboratoire ICMN - UMR7374

Accueil > Vie du centre > Doctorants de l’ICMN

Aude GAGNER

Sujet de thèse : Formulation de matériaux nanostructurés émulsionnés à base de lipides pour la récupération de micropolluants.

Encadrants : Louis HENNET , Sandrine DELPEUX et Samuel GUILLOT

Laboratoire d’accueil : : Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures (ICMN), CNRS /Université d’Orléans

Spécialité : Physico-chimie des matériaux

Ecole doctorale : Energie Matériaux Sciences de la Terre et de l’Univers

Résumé : Alors que les émulsions sont des formes bien connues dans le domaine de la vectorisation de molécules d’intérêt agroalimentaire, thérapeutique ou cosmétique, les miniémulsions de mésophases lipidiques commencent à prendre une place particulière notamment dans l’interaction avec le vivant. Il a été en effet montré que les mésophases présentes dans les gouttes d’émulsion étaient un atout pour pénétrer plus aisément les cellules du fait de la présence naturelle de mésophases dans des organites. A l’inverse ces types de nanostructures dispersées n’ont pas encore de développement dans le domaine de la dépollution.
Cette voie constitue la ligne directrice de cette proposition de thèse : utiliser, à l’inverse du mode « vectorisation », un mode « récupération » de micropolluants de l’eau.
Deux aspects de formulation doivent être pris en compte :
• l’éco-formulation des systèmes
• et la possibilité de récupérer/manipuler les objets dispersés.