Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures - ICMN

Site web du laboratoire ICMN - UMR7374

Accueil > Vie du centre > Doctorants de l’ICMN

Ariane FOURNIER

Sujet de thèse : Etude de l’effet de l’activation de l’eau sur les propriétés et l’efficacité de formulations cosmétiques.

Encadrants : Louis HENNET et Sandrine DELPEUX

Laboratoire d’accueil : : Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures (ICMN), CNRS /Université d’Orléans

Spécialité : Chimie des matériaux

Ecole doctorale : Energie Matériaux Sciences de la Terre et de l’Univers


Résumé
 : Ce sujet de thèse s’inscrit dans le cadre du projet EPIC en partenariat avec l’ICOA et les laboratoires Terre de Couleur et Bio-EC.

Le Laboratoire Terre de Couleur fabrique et commercialise des produits entièrement naturels et pour certains, utilise de l’eau activée par un procédé radiatif afin d’améliorer l’efficacité des produits.

L’objectif du projet EPIC est d’étudier ce procédé d’activation afin de l’optimiser et de généraliser son utilisation dans trois axes essentiels pour la filière cosmétique : l’extraction végétale, la formulation de produits cosmétiques et le développement de tests d’efficacité.

La thèse effectuée à l’ICMN s’intéresse plus particulièrement à l’étude de l’influence de l’activation de l’eau sur les produits par une étude physico-chimique des ingrédients et des formulations. Elle est orientée selon 3 axes de recherche :
• Compréhension des processus impliqués dans l’activation de l’eau
• Etude des ingrédients mélangés à l’eau activée.
• Evaluation des interactions de l’eau et des produits activés avec la peau.

Mots clés : : cosmétique, eau, ingrédients, activation, physico-chimie.